• Image du site corsIca

    Mes Calanques

    Roches de secret, sculptées dans la chair du temps,

    L’on grimpe sur leur poitrine rouge et dans leur flanc,

    Bat le cœur silencieux d’une Corse,  se dressant fière.

    A Piana, la beauté improvisée donne lieu au mystère .

     

    Silhouettes animées  aux visages de certains animaux

    Voir la Calanque Tête de Chien ou la Calanque de l’aigle

    La mer, le vent, la pluie ont  créé un magnifique tableau,

    Une tiédeur de sang où la nature sauvage domine l’humain.

     

    Aux dents qui vous rongent, pierres parfumés de nos songes,

    L’on s’en va cueillir des sensations orangées à l’ivresse de l’azur,

    Si nous fluons sur des plaintes amères en portant nos mensonges,

    La vue qui se dégage de vos sommets reste authentique et pure.

    Alain Meyer-Abbatucci

     

      Retrouvez mes poèmes sur la Corse sur Corsica séjour


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique